RSS

Mariage pour tous non, divorce pour tous oui

Photo- Getty Images-iStockphotoDans le Kentucky, les mariages homosexuels ne sont pas autorisés, et la loi interdit même la reconnaissance de ceux effectués là où ils sont légaux. Malgré cette réglementation, un juge de la Jefferson Family Court vient d’accorder le divorce à des personnes du même sexe.

Dans cette première décision de justice du genre, le juge Josep O’Reilly a autorisé le divorce de deux femmes de Louisville qui s’étaient mariées dans le Massachussetts. Selon lui, le fait de leur refuser le divorce était une violation de la garantie constitutionnelle de l’Etat selon laquelle toutes les personnes doivent être traitées de manière égale. Il ajoute par ailleurs, que la loi relative au divorce dans le Kentucky permet une « interprétation large », surtout quand il s’agit de « régler à l’amiable » un différent entre époux.

Alysha Romero a déclaré dans une interview être heureuse qu’elle et son ex-femme n’est pas à dépenser du temps et de l’argent à retourner dans le Massachusetts afin de mettre fin à leur union.

Sources : The Courrier-Journal

 

 

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 14 janvier 2015 dans Divers

 

Étiquettes : , , , ,

Online dating

Ah l’amour ! Pour le trouver ce n’est pas toujours facile : votre collègue est un con, il n’y a pas de célibataires à la soirée de vos amis, vous n’aimez pas danser… Il existe toujours les sites de rencontres, un monde où des milliers de cœurs potentiels sont à prendre. Mais comment faire le tri quand tout le monde met dans son profil « j’aime la musique », « je suis social », « j’adore la pizza » ? Cependant, même si on a l’impression que tous les profils sont les mêmes, il existe parfois des distinctions qui se dégagent.

Le site Mashable a demandé à Match.com (fameux site de rencontres aux US) d’analyser les profils de ses utilisateurs pour identifier les habitudes et intérêts selon les Etats. Concrètement, ils ont regardé pour un Etat les mots les plus fréquents et vérifié s’ils étaient rares dans les autres. Les résultats sont plus ou moins inattendus : le pétrole pour le Texas ; Disney pour la Floride ; le Kayak pour l’Oregon… et le basket pour le Kentucky. Go Cats !

Your State's cliche online dating profileState's cliche online dating profile

Sources : Mashable

 
1 commentaire

Publié par le 3 décembre 2014 dans Divers

 

Étiquettes : , ,

J’ai la parole !

Tout d’abord, permettez-moi de vous remercier, vous lecteurs réguliers et occasionnels de Frenchies in Lex. Grâce à vous j’ai réduit mon budget psy, mais j’ai également l’opportunité de m’exprimer au delà de ce blog.

Cette fois, c’est le site Excite.fr qui se lance dans la création d’une rubrique sur les Français expatriés. J’ai donc accepté de me soumettre au jeu de l’interview.

Bonne lecture, et n’hésitez pas à me mettre en commentaire des suggestions de sujets à traiter.

excite.fr

 
2 Commentaires

Publié par le 26 novembre 2014 dans Divers

 

Étiquettes : ,

The most trending costumes

Des modes, il y en a pour tout, et même pour Halloween. Alors pour cette année, qui selon vous rapportera le plus de suffrage : Dracula, princesse Elsa ou le Slenderman ?

La carte suivante, réalisée par SumoCoupon (un site web qui offre des réductions dans divers magasins), vous dévoile les déguisements tendance pour chaque État américain. Leur équipe a analysé les données de Google pour déterminer quels costumes étaient les plus googlés par zone géographique.

Mes trois principaux constats sont les suivants :

  • les Américains aiment imiter leurs personnages de films ou de dessins animés préférés ;
  • trois États ont une passion pour la banane ;
  • le Kentucky est sans surprise fan des zombies (merci Robert Kirkman, cf. Zombies in Lexington).

Et vous, quel costume porterez-vous ?

The most trending costumes in 2014

 
1 commentaire

Publié par le 31 octobre 2014 dans Évènement, US culture

 

Étiquettes : , , ,

A story of wheel

Vous êtes-vous déjà demandés pourquoi le volant est à gauche quand on roule à droite (comme en France), et à droite quand on roule à gauche (comme au Royaume-Uni) ?

Cette décision a été décidée par pure galanterie.Ford T

C’est Henry Ford qui l’a imposée avec la Ford T, au début du XXe siècle. Le constructeur américain estimait que les homme (ces gentlemen) pouvaient ainsi déposer leurs passagères directement sur le trottoir, et non au milieu de la chaussée. Auparant, la question ne se posait pas puisque le volant était situé au milieu, obligeant les passagers à s’installer sur la banquette arrière. Le succès commercial de la Ford T a ensuite fortement contribué à populariser le nouvel usage.

Petit rappel

La Ford Model T, aussi connue sous le nom de Tin Lizzie, est produite par la Ford Motor Company de 1908 à 1927. Elle est considérée comme étant la première automobile à prix abordable, et la voiture qui a permis à la classe moyenne américaine de voyager. Ce succès provient du génie de Henry Ford, notamment par l’innovation de la production de masse grâce aux lignes d’assemblage.

 
1 commentaire

Publié par le 23 octobre 2014 dans Divers, US culture

 

Étiquettes : , , , ,

C’est gonflé !

L’été est enfin là et les vacances sont en bonne voie. Alors si vous prenez la route, n’oubliez pas de vérifier la pression de vos pneus.

Pourquoi gonfler ses pneus ?

Une bonne pression assure une meilleure performance des pneus, une économie de carburant, une durée de vie du pneu prolongée, mais surtout, elle optimise la sécurité du véhicule et de ses passagers. Vérifier que la pression est bien celle prescrite par le constructeur n’est donc pas une action à négliger. Par ailleurs, la stabilité, l’équilibre et l’adhérence du véhicule sont directement liés à l’état des pneus. La conduite est d’autant plus aisée et le freinage plus efficace que la pression des pneus est conforme aux recommandations.

Chaque années, 240 personnes meurent sur les routes de France à cause des problèmes de pneus. Et si cela ne vous convainc pas, il est aussi important de rappeler qu’un pneu abîmé ou sous-gonflé contrôlé par un policier, peut vous coûter entre 90 et 135 euros d’amende.

Après ce retour sur une règle de base de sécurité routière (déformation professionnelle), passons à du pratico-pratique.

Comment gonfler ses pneus aux US ?

Comme en France, il suffit de se rendre dans une station essence. Mais attention aux pièges !

En partance pour un road trip vers Nashville, nous nous sommes arrêtés dans le premier Speedway du chemin pour gonfler nos pneus quelques peu raplaplas. Mais en bons Français, nous avons passé notre chemin voyant que la machine nous prendrait 2 dollars. Et oui, la culture française a instauré petit à petit la gratuité de ce service qui est vécue comme une forme de geste commercial ou citoyen (un peu comme le verre d’eau dans les restaurants et les bars).

Second arrêt donc chez Shell. Même combat, il faut payer. Nous ne baissons pas les bras et continuons vers une autre station (oui il y en a beaucoup à Lexington).

Le manège se répétant, nous décidons finalement de passer à la caisse. Sauf qu’une fois devant l’appareil, ce dernier semble cassé : il n’y a pas de cadran avec le nombre de bars. Sans nous démonter, nous passons à une autre station. Même constat ! Peut-être y a-t-il une astuce ?

Je me rends donc dans la boutique de la station et demande au jeune homme présent comment s’y prendre (quelle horrible impression de passer pour une idiote). En fait il faut acheter un tire pressure gauge. Il s’agit du précieux cadran manquant, et chacun doit posséder le sien. Il en existe de toutes sortes : de pro, électrique, sous forme de stylo ou de porte-clés. Bref, il faut ensuite le mettre sur la valve, gonfler le pneu, et le remettre pour vérifier la pression (si vous n’avez pas le modèle de pro).

Tout simple en fait !

Tire pressure gauge

 
4 Commentaires

Publié par le 17 juillet 2014 dans Divers, Uncategorized, US culture

 

Étiquettes : , , , , , ,

La face cachée des campus américains

Enquête exclusiveLes insomniacs du dimanche soir ont souvent pour habitude de regarder Enquête exclusive. Mais ils n’ont peut-être pas prêté attention à l’un des lieux de tournage de l’épisode d’hier.

Inutile de faire durer le suspense, et vous l’avez déjà deviné, Bernard de La Villadière a écumé les trottoirs de l’University of Kentucky. Que c’est agréable de voir à la télévision française son lieu de vie et de travail, ainsi que des visages familiers.

Au-delà de l’aspect personnel, l’émission aborde (avec plus ou moins de mélo-drame) la vie sur les campus américains : coût des études, pression, sport, drogue, spring break, fraternité

Attention, il ne vous reste que peu de temps pour (re)voir l’émission :
http://www.6play.fr/m6/emissions/#/m6/enquete-exclusive/11347052-pom-pom-girls-dollars-et-bizutages-la-face-cachee-des-campus-americains

 
4 Commentaires

Publié par le 24 février 2014 dans Télé, US culture

 

Étiquettes : , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :