RSS

Archives de Catégorie: Sport

2015 Summer’s Hit

Alors que les Américains sont en pleine rentrée, les Français peuvent encore profiter des vacances et se déhancher sur le tube de l’été outre-atlantique « Cheerlearder » de Omi.

Et une fois n’est pas coutume, les cheerleaders d’une équipe de football américain se sont appropriées la chanson. Moins réussi que le clip des filles des Dolphins de Miami (enfin, c’est mon avis), celles des Patriots seront quand même au goût de ces messieurs.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 11 août 2015 dans Actu / News, Sport

 

Étiquettes : , , , ,

Sunday Night Football

Dimanche soir, les Ravens (Baltimore) vont affronter les 49ers (San Francisco) pour remporter le Super Bowl XLVII. Cet évènement de poids marque la fin de la saison de football américain, mais surtout la fin de nos délires du dimanche soir.

De septembre à décembre, les week-ends sont sous le signe du ballon ovale, des quaterbacks saqués et des cheerleaders. Le vendredi soir, les équipes des lycées se rencontrent, et le samedi, c’est au tour des universités. Quant au dimanche, on laisse la place aux pros de la NFL. Mais ce que tout le monde attend (ce n’est pas moi qui le dit) c’est le Sunday Night Foortball sur NBC.

Le match ne commence qu’à 20h30, mais il faut allumer sa télévision 10 minutes plus tôt pour ne pas manquer LE clip. Mieux que le générique Kill Billien de Telefoot, NBC fait appel à une chanteuse sexy et aux joueurs vedettes du moment pour nous en mettre plein la vue.

Pour la première saison de l’émission (2006), Pink ouvrait le show avec une reprise de I Hate Myself For Loving You (Joan Jett), rebaptisée Wainting All Day For Sunday Night. Depuis 2007, Faith Hill a repris le flambeau avec une nouvelle version et des paroles diffèrent en fonction de l’année et des matchs.

La première fois que nous sommes tombés dessus, nous étions quelque peu dubitatifs. Mais très vite, le clip est entré dans notre routine pour vaincre le blues du dimanche soir. Pour profiter du même remède, voici la vidéo et les paroles.

Waitin’ all day for it
Waitin’ all day for Sunday Night

All right Sunday night, where are you?
Waiting for the game, that means red, white, and blue
You want some football, we want it too

Hey Jack, here’s a fact, show’s back in town
(Team 1) and (Team 2) will show down
Stadium’s rockin’, crank up the sound
The NFL’s best have come out to play
It’s too close, there’s just one thing left to say…

I’ve been waiting all day for Sunday night
It’s tough, gettin’ rough in a prime time fight
It’s more than a game, it’s everything right
That’s why we’re waitin’ all day for Sunday night

Yeah, yeah, yeah

Sunday Night Football on NBC
It’s Al, Ed, and Cris – the best on TV
The stars are out, it’s the game to see
‘Cause the NFL rocks on NBC

En 2012, NBC Sunday Night Football a été l’émission en primetime la plus regardée (une moyenne de 20,8 millions de spectateurs), suivie par American Idol. Je suis certaine que ce succès vient du clip, car entre nous ce n’est pas toujours facile de rester quatre heures devant son écran pour ne voir qu’une heure effective de jeu (le reste c’est du blabla et beaucoup, beaucoup de pubs).

 
1 commentaire

Publié par le 1 février 2013 dans Sport, Télé

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Olympics’ opening : US TV’s fails

Alors que l’on nous bassine depuis des mois avec les Jeux olympiques 2012 (affiches et logo « Go Team USA » partout, spots publicitaires avec les athlètes, cartes à collectionner sur les paquets de céréales…), les États-Unis n’ont pourtant pas su assurer comme il se doit le show.

Fail #1. La chaîne NBC (détentrice des droits de retransmission des JO aux USA pour la somme record de 2,2 milliards de dollars) a choisi de diffuser la cérémonie d’ouverture en différé. Afin de s’assurer une meilleure audience, NBC a privé les Américains du direct (16h, heure de la côte est) au bénéfice du prime time (19h30). Par conséquent, nombreux (et j’en fait partie), se sont tournés vers les sites Internet de streaming, ce qui est bien évidemment illégal.

Ce n’est pas la première fois que NBC préfère le différé au direct, mais la chaîne a assuré que toutes les épreuves sportives seraient visibles en streaming sur NBCOlympics.com. Seule condition : avoir un abonnement câble, satellite ou telco TV qui comprend les chaînes MSNBC et CNBC. Ouvert au grand public !

Les chaînes ESPN et Universal Sports devraient également permettre le visionnage des Jeux. Cependant, il n’y avait rien hier sur ESPN ni ESPN 2.

Fail #2. NBC (encore elle) a fait appel a deux commentateurs, Meredith Vieira et Matt Lauer, qui ont tout simplement gâché la cérémonie d’ouverture. Interruptions intempestives, commentaires déplacés, explications idiotes…

Voici quelques critiques de spectateurs bien trouvées :

  • The Olympics does bring people together! America is united in the opinion that Matt Lauer and Meredith Veiera should shut up. (Les JO unissent les peuples. Les USA partagent l’opinion que Matt Lauer et Meredith Vieira devraient fermer leur gueule.)
  • It might be time to send Meredith and Matt to the Tower. I’m sure the Queen has the keys in her handbag. (Il serait temps d’enfermer Meredith et Matt dans la Tour. Je suis sure que la Reine a les clés dans son sac à main.)
  • Someone needs to tell Matt and Meredith this isn’t the Thanksgiving Day Parade. (Quelqu’un devrait dire à Matt et Meredith que ce n’est pas la parade de Thanksdiving.)
  • Matt Lauer and Meredith Vieira are helpfully translating the ceremony from « English » to « Moron ». (Matt Lauer et Meredith Vieira traduisent utilement la cérémonie de l’anglais au « crétin ».)
  • « Quite frankly none of these kids look very sick to me. » – Meredith Viera wishing cancer on children. (« Très franchement, aucun de ces enfants ne me semble vraiment malade. » – Meredith Vieira souhaitant que les enfants aient le cancer.)
  • If commentary Olympics existed, Matt Lauer wouldn’t have even qualified to compete. (Si les JO des commentaires existaient, Matt Lauer n’aurait même pas été qualifié.)
  • Yeah, I love how Matt Lauer just explained that the 80s come after the 70s. (Oui, j’adore comment Matt Lauer explique que les années 80 viennent après les 70.)

Fail #3. La sécurité venant toujours en premier, Bill Meck (le présentateur météo de la NBC locale) a interrompu à plusieurs reprises la cérémonie pour informer que le severe weather (gros orage accompagné de pluie et de vent) était sur la région. Et bien merci, on ne s’en était pas aperçu. Je me disais aussi que c’était bizarre ces flashs et grondements…

Fail #4. Enfin, nous ne serions pas aux USA s’il n’y avait pas de nombreuses coupures pub. Une copine coréenne a ainsi loupé le passage de sa délégation.

Non vraiment, un grand moment de télévision…

 
1 commentaire

Publié par le 30 juillet 2012 dans Actu / News, Sport, Télé

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

A champions’ cake

Hier, Brandi Romines a apporté un cadeau très spécial à l’université. Cette pâtissière fan de Lexington et des Wildcats, a voulu rendre hommage au coach de l’équipe de basket pour sa victoire du championnat national (cf. CHAMPIONS !).

Son gâteau, qui lui a demandé 40 heures de travail, représente le trophée remporté il y a un mois. Malgré cette réussite, je n’y goûterais pas, car ayant vu les procédés utilisés pour réaliser ces gâteaux artistiques (grâce à une émission de télé), je préfère m’abstenir. De toute façon, il y a peu de chances que l’on m’en propose…

 
1 commentaire

Publié par le 2 mai 2012 dans Boire et manger, Sport

 

Étiquettes : , , , , , , ,

CHAMPIONS !

Pour la huitième fois de son histoire, l’équipe de basketball de l’université du Kentucky a remporté le championnat national NCAA à la Nouvelle Orléans. Les Wildcats du Kentucky ont battu les Jayhawks du Kansas 67 à 59.

UK fans à Lexington (AP Photo, The Lexington Herald-Leader, Matt Goins)

La soirée a été longue à Lexington. Le match débutant à 21h30, la ville était déjà en fête dés le début d’après midi. Même au travail, tout le monde avait revêtu les couleurs de l’université. Dans les rues, les fans se reconnaissent à leur tenue et par ce geste distinctif (voir lien) symbolisant un panier à trois points. Tous les étudiants et autres supporters de UK ont retenu leur souffle jusqu’à la dernière seconde où, Marquis Teague, voyant le temps écoulé jette la balle en l’air marquant la fin du match et du championnat. Toute l’équipe laisse exploser sa joie, Lexington se réveille d’un seul coup dans un énorme cri. Les klaxons vont de bon train, les sirènes, les pétards et les cris viennent les accompagner. Les hélicoptères de la police et des chaînes d’infos inspectent la ville qui se recouvre alors de bleu au son des chants des étudiants (sur la vidéo du Washington Post, la scène se déroule au coin de notre rue). Les klaxons ont perduré une bonne partie de la nuit. Ce matin, la ville avait la gueule de bois.

L’équipe de basket a aujourd’hui rejoint son fief dans un grand triomphe.

 
1 commentaire

Publié par le 4 avril 2012 dans Évènement, Sport

 

Étiquettes : , , , , , ,

Ils ont plumé les p’tits oiseaux rouges…

Anthony Davis

Grâce à une entame de jeu remarquable, les Wildcats de Lexington n’ont fait qu’une bouchée des Cardinals de Louisville (69 à 61), lors du Final Four 2012 à la Nouvelle Orléans. L’équipe de basketball de UK est en effet entrée dans le jeu très rapidement et a creusé un écart de dix points très confortable qui leur a permis de dominer le match. L’euphorie était de la partie à Lexington, les rues étaient inondées de bleu, de pancartes et de draps blancs peint aux slogans sans pitiés pour nos voisins Kentuckyens.

La palme du meilleur slogan revient à : « Pluck the Cards not the Brow » ou encore « Plumez les Cards (Cardinals) et non les sourcils ». Quel étrange slogan non ? Celui-ci est dédicacé au nouveau joueur emblématique des Wildcats, Anthony Davis au physique, disons… original, qui a pour particularité des gros sourcils reliés (Cf. photos jointes).

Une fois encore, un gros show à l’américaine. 40 minutes de match et plus de 2 heures et demie de spectacle incluant bien évidemment beaucoup de pub. En introduction et pour la mi-temps, un petit clip spécialement conçu pour le Final Four à la Nouvelle-Orléans, que je vous laisse découvrir :

Anthony Davis marquant 2 points. Photo by Chet White | UK Athletics

Ainsi s’achève donc « The Battle of the Bluegrass » entre les deux équipe du Kentucky. Rendez-vous ce soir (lundi 02 avril 2012), pour la finale du championnat national NCAA de basketball, qui opposera donc UK contre KU (Kansas University).

OOOOOOOOoooooooooooooh C! A! T! S! Cats! Cats! Cats!

 
2 Commentaires

Publié par le 2 avril 2012 dans Sport

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

On prend presque les mêmes et…

… ON RECOMMENCE.

Cette année encore, l’équipe masculine de basketball de l’université du Kentucky, Lexington, s’est qualifiée pour le Final Four du championnat National NCAA. Si si, rappelez-vous c’était déjà arrivé l’année dernière. Cette qualification c’était soldé par un échec contre les Bulldogs de l’université du Connecticut, équipe qui avait remporté le championnat.

Alors qui sont les prétendants au titre cette année ? Nous avons d’une part, Kansas University (un autre UK, comme c’est original…) qui affrontera Ohio State. D’autres part, nous avons nos chers Wildcats de l’University of Kentucky qui affrontera les Cardinals de..? de..? et oui, de Louisville, Kentucky. En effet, les deux villes voisines, les deux universités majeures du Kentucky vont s’affronter en demie-finale sur le parquet de la Nouvelle Orléans.

Le Final Four se déroulera le 31 mars, la finale, quant à elle, le 2 avril, sonnant ainsi le glas de March Madness (expression désignant la folie de mars, rythmée sur les matchs de basketball universitaire).

Rendez-vous samedi et en attendant : C.A.T.S. Cats !!! Cats !!! Cats !!!

« C’était DocGuigui en direct du Kentucky,qui a retrouvé son clavier pour vous parler sport une fois de plus… à vous la rédaction. »

 
5 Commentaires

Publié par le 26 mars 2012 dans Sport

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :