RSS

L’arme fatale

02 Mai

Kentucky, mardi, un garçon de 5 ans qui jouait avec une arme qu’on lui avait offerte l’année dernière, a accidentellement tué sa sœur de 2 ans. Les parents pensaient, à tord, avoir retirer toutes les balles. Ce nouveau drame vient alimenter le débat sur le contrôle des armes à feu aux États-Unis.

La réglementation

2nd ammendment

« Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit qu’a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. »

Avoir une arme à feu est un droit garanti par le deuxième amendement de la Constitution. Et la Cours Suprême a confirmé ce droit le 28 juin 2010.

La législation relative à la détention et au port d’armes à feu diffère d’un État à un autre. Depuis 1980, 44 États ont promulgué des lois permettant aux détenteurs d’armes à feu de porter des armes en dehors de chez eux pour leur protection personnelle. Cinq autres États avaient des lois similaires avant 1980.

Depuis 2005, 34 États on suivi la Floride en adoptant le Stand Your Ground Act (« loi pour la défense de son territoire » – cf. C’était de la légitime défense), une extension de la doctrine selon laquelle les citoyens utilisant une force létale face à un assaillant ne seront pas poursuivis, même s’ils avaient la possibilité de s’enfuir en toute sécurité. Ce droit s’applique hors du domicile, à tout endroit où le citoyen a le droit d’être.

Dans la plupart des États américains, pour acquérir une arme auprès d’un distributeur accrédité, il est nécessaire d’avoir un permis de port d’armes. Ce permis s’obtient après un entraînement à la sécurité des armes. Toutefois, 40 % des armes achetées aux USA sont achetées à des particuliers lors de foires (cf. National Gun Day) ou par annonces.

Les armes en chiffres

gunPresque 300 millions d’armes à feu sont ainsi détenues par des particuliers aux USA (106 millions de pistolets, 105 millions de fusils et 83 millions de fusils de chasse), selon la dernière étude sociologique nationale (GSS) de 2010. Avec 315 millions d’habitants, les USA sont le premier pays au monde pour la détention d’armes à feu par les civils. Chaque détenteur en possède en moyenne deux à trois.

Les études successives réalisées annuellement par le NORC depuis 1973, révèle toutefois que le taux de détention d’armes à feu par foyer est en baisse. Ce pourcentage est passé de 49,1 % en 1973 à 32,3 % des ménages américains en 2010.

Les explications de ce déclin sont multiples : le vieillissement de la population en détenant – principalement les hommes blancs – et le peu d’intérêt des jeunes générations pour les armes à feu ; la fin de la conscription militaire ; la baisse de la population pratiquant la chasse ; les limites faites aux activités de chasse et de tir en relation avec les questions environnementales et de planification ; et la hausse du nombre de ménages composés de mères seules, les femmes détenant rarement une arme.

Cependant, selon Gallup, le nombre de femmes qui possèdent une arme est passé de 13% en 2005 à 23% en 2011 (46% des hommes). Le nombre de celles qui pratiquent le tir sur cible a augmenté de 51,5% de 2001 à 2011, et de 41,8% pour les chasseuses.

Les victimes

USA - les fusillades les plus meurtrièresEn dépit de la baisse du taux de détention d’armes à feu par ménage, un nombre constant de victimes a été enregistré. Entre 2000 et 2008, 272 590 personnes sont mortes à la suite de blessures par armes à feu aux USA. Soit une moyenne annuelle de 30 288 morts.

Selon le Brady Center (anti-armes), 9 mineurs meurent ainsi chaque jour dans le pays. Un chiffre contesté par La National Rifle Association (NRA, pro-armes) qui souligne qu’un enfant américain a un risque sur un million de mourir d’un coup de feu accidentel.

Plus inquiétant, selon le Violence Policy Center (VPC), entre 2000 et 2008, un total de 617 488 personnes ont été victimes de blessures par arme à feu, soit environ 68 610 personnes par an. Un nombre en constante augmentation au cours des dernières années.

Le débat

Avec des active shooter events (fusillades – cf. Paranoiac Activity) de plus en plus fréquentes (Aurora, Virginia Tech, Columbine…), et plus spécialement la tuerie de Newton le 14 décembre 2012 (20 enfants et 6 membres de l’encadrement), le débat sur le contrôle des armes à feu aux USA reprend le devant de la scène. Le président Obama a signé à la mi-janvier 23 décrets et proposé au Congrès des mesures législatives pour lutter contre la violence par armes à feu aux États-Unis. Il a spécialement chargé son vice-président de ce dossier ultrasensible politiquement.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 2 mai 2013 dans Actu / News, US culture

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Une réponse à “L’arme fatale

  1. Thérèse

    2 mai 2013 at 06:05

    Sur son site internet, la marque américaine My First Rifle (« Mon premier fusil ») propose aux parents d’armer leurs enfants. Donc tant que la réglementation sur les armes ne sera pas revue aux Etats Unis de tels accidents malheureusement surviendront encore.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :