RSS

Death Penalty

10 Oct

À l’occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort, je vous propose un petit aperçu de la situation actuelle.

En 2012, 137 pays ont aboli la peine de mort en droit ou en pratique. 97 l’ont abolie pour tous les crimes, 7 prévoient dans leur législation la peine de mort uniquement pour les crimes exceptionnels (tels que ceux prévus par le Code de justice militaire, ou ceux commis dans des circonstances exceptionnelles, en temps de guerre par exemple). Et 33 sont abolitionnistes en pratique, c’est-à-dire qu’ils n’ont procédé à aucune exécution au cours des dernières années.

66 pays continuent d’appliquer la peine de mort. En tête du classement du nombre d’exécutions en 2011 : la Chine (estimations entre 1000 et 3000, mais elle refuse de communiquer le chiffre), l’Iran (au moins 360 exécutions connues), l’Arabie Saoudite (82), l’Iraq (68) et la Corée du Nord (30). Les États-Unis et le Japon sont les deux seuls pays démocratiques à continuer d’appliquer cette sanction. À l’opposé, l’Europe et l’Amérique latine ont presque intégralement banni la peine de mort.

Aux États-Unis, la peine de mort a été rétablie en 1977,  mettant fin à un moratoire sur les exécutions qui avait débuté en 1967. Aujourd’hui, sur les 50 États, seuls 16  ne prévoient pas la peine de mort dans leur législation : Alaska, Connecticut, Dakota du Nord, Hawaii, Illinois, Iowa, Maine, Massachussetts, Michigan, Minnesota, New Jersey, New York, Nouveau Mexique, Rhodes Island, Vermont, Virginie occidentale, Wisconsin.

La grande majorité (90 %) des exécutions a lieu dans les États du Sud. Le Texas détient le record du nombre d’exécutions depuis 1976, avec 486 accusés exécutés.

La plupart des exécutions ont été réalisées par injection d’un produit mortel (plus de 1000), puis par électrocution (plus de 130), ensuite dans une chambre à gaz (11), enfin par pendaison (3) ou devant un peloton d’exécution (3). La méthode employée varie d’un État à l’autre. Certains proposent aux condamnés un choix parmi deux méthodes, d’autres conservent une seconde méthode uniquement au cas où l’injection serait impraticable ou jugée inconstitutionnelle.

À l’heure actuelle, il y a plus de 3 000 détenus dans le couloir de la mort.

Un sondage Gallup d’octobre 2011 a montré que 61% des Américains sont encore favorables à la peine de mort. Mais le sujet continue à faire l’objet de débats et de controverses animés dans l’opinion publique.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 10 octobre 2012 dans Évènement, US culture

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Une réponse à “Death Penalty

  1. Thérèse

    10 octobre 2012 at 14:01

    « Regardons où la peine de mort est maintenue, et nous aurons une idée de sa valeur (Chine, Texas, etc) » diront ceux qui sont contre.
     » Nous ne savons pas si la peine de mort fait baisser le taux de criminalité, mais ce dont on est sûr, c’est qu’elle ne le fait pas monter ! Son impact n’est certainement pas nul. Choisissons donc la solution dont nous sommes sûrs » diront ceux qui sont pour,
    alors le débat reste ouvert…………

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :