RSS

Maternity Leave

19 Sep

Alors qu’en Europe certains pointent du doigt la France comme mauvaise élève en matière de congé maternité/paternité (comparée à la Bulgarie ou à la Suède par exemple), je peux vous assurer que je me serais bien contentée des 16 semaines rémunérées/indemnisées.

En effet, les États-Unis font partis des rares pays au monde à ne pas être très impliqués dans le bien-être de la future mère et de son enfant. Et pour cause, le congé maternité payé n’existe pas.

Heureusement, le Family and Medical Leave Act de 1993 permet de venir un peu en aide aux parents. Cette loi prévoit que tout organisme public ou entreprise privée qui a plus de 50 salariés dans un périmètre de 75 miles, doit permettre à ses employés (homme ou femme) de prendre un congé allant jusqu’à 12 semaines pour l’arrivé d’un bébé ou pour une adoption. Bien évidemment, ce congé n’est pas rémunéré, et l’employé doit avoir plus d’un an d’ancienneté et au moins 1 250 heures travaillées sur les 12 derniers mois.

La personne ne rentrant pas dans le champ du FMLA (cette situation est hélas la plus commune) a trois options :

  • elle utilise ses différents congés maladie/vacances accumulés (short-term disability (STD), sick leave, vacation, personal days, et unpaid family leave). Ainsi, elle peut espérer avoir quelques jours payés ou non.
  • l’État dans lequel elle vit a voté une loi complémentaire. La Californie a ouvert la voix en 2002, en proposant 6 semaines de congés payées à 55%, puis a été suivie par le Washington et le New Jersey.
  • l’entreprise dans laquelle elle travaille a une politique favorable. Je rentre dans cette catégorie. Mon employeur (University of Kentucky) accorde 6 semaines de congé (8 en cas de césarienne). Non payé (à moins d’utiliser l’argent réservé aux congés maladie/vacances), ce congé commence le jour de la naissance du bébé.

Dans ces trois derniers cas, la salariée enceinte travaille jusqu’au dernier moment. Il n’est donc pas rare de voir une collègue arriver le matin, et repartir en cours de journée car elle a des contractions ou a perdu les eaux.

Les actions en faveur du droit des femmes (avortement, congé maternité…) ont encore de beaux jours devant elles… D’ailleurs, en juillet dernier, le débat sur la conciliation entre travail et famille pour les femmes avait été relancé suite à l’annonce de la grossesse de Maryssa Mayer, tout juste nommée directrice générale de Yahoo!.

Rappel sur le congé maternité en France (Sources : ameli.fr)

Le congé maternité comprend un congé prénatal (avant la date présumée de l’accouchement) et un congé postnatal (après l’accouchement). Sa durée varie selon le nombre d’enfants attendus et le nombre d’enfants déjà à charge.

  • La salariée attend un enfant : 16 semaines de congé maternité dont, en principe, 6 semaines en prénatal et 10 en postnatal.
  • La salariée attend un enfant, et elle a déjà deux enfants à charge ou elle a déjà mis au monde deux enfants nés viables : 26 semaines de congé maternité dont, en principe, 8 semaines en prénatal et 18 en postnatal.
  • La salariée attend des jumeaux : 34 semaines de congé maternité dont, en principe, 12 semaines en prénatal et 22 en postnatal.
  • La salariée attend des triplés (ou plus) : 46 semaines de congé maternité dont, en principe, 24 semaines en prénatal et 22 en postnatal.
Publicités
 
5 Commentaires

Publié par le 19 septembre 2012 dans Famille, Formalités, US culture

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

5 réponses à “Maternity Leave

  1. martine delaporte

    19 septembre 2012 at 08:03

    HOUUUUUUUUUUUUUU!
    pauvre enfant
    pauvre maman
    bisous

     
  2. Aurélia

    19 septembre 2012 at 09:38

    Allez courage!
    Par contre le coup du travail jusqu’au jour de la naissance est un peu trash!

     
  3. Le blog de Lili (@LeBlogdeLili)

    19 septembre 2012 at 10:22

    Merci pour ce petit point 😉
    Comment faites-vous alors ? :-/
    Bisous jeune maman

     
  4. Thérèse

    19 septembre 2012 at 12:11

    et dire que certains se plaignent en France..
    Bisous à la jeune maman !

     
  5. Simone Carlier

    22 septembre 2012 at 04:06

    On dit tjrs que la grossesse n’est pas une maladie, mais là, c’est mis plus qu’en pratique.!!!! Un peu fort quand même. Certaines françaises devraient en prendre conscience. Bisous à toi et à tes 2 hommes

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :