RSS

Contra Dance

23 Mar

Nous avons été invités à participer à une soirée de Contra Dance. Très bien, mais qu’est-ce que la Contra Dance ? Pour unique réponse nous avons eu : « Venez essayer. » D’accord, rendez-vous vendredi soir au Arts Place dans le centre-ville.

À notre arrivée, les musiciens sont déjà là, et nous nous faisons connaître auprès de l’accueil. En tant que débutants, nous ne payons que 5$ l’entrée (au lieu de 7$) et bénéficions d’un rapide cours de rattrapage. La remise à niveau consiste à repérer les noms et figures (pas de danse). Pas vraiment évident de mémoriser tout cela en dix minutes… On nous conseille alors de choisir son partner parmi les danseurs expérimentés. Effectivement, nous ne sommes pas contre un petit coup de main. C’est quoi déjà le hay in the barn (littéralement « foin dans la grange ») ?

Chacun est alors invité à prendre place. Les danseurs sont en couple et forment une ligne où hommes et femmes sont alternés, la femme étant toujours du côté droit de son partner ou face à lui. Avant que la musique ne commence, le caller annonce les figures (entre 6 et 12 par morceau) qui devront être réalisées. Une sorte de tour de chauffe. Puis enfin le tune (mélodie) résonne et tout ce petit monde enchaîne les pas pendant 10-15 minutes.

La Contra Dance se caractérise également par le fait que le couple danse dans le cadre d’un quatuor, mais que cet autre couple (appelé neighbour / voisin) change à chaque fois que les figures sont achevées. Il suffit de répéter les figures avec le nouveau couple. De fait, le couple avance dans la ligne, et une fois au bout il repart dans l’autre sens. J’imagine que c’est assez difficile à visualiser, alors pour plus de clarté, voici une petite vidéo :

En plus de la complexité (on s’y fait tout de même au bout d’un moment), c’est assez intense. Je sais que ça n’a pas l’air bien méchant au premier abord, mais il s’agit d’un moyen efficace d’éliminer les toxines et de travailler son cardio. Venez avec votre bouteille d’eau !

Pour info, la Contra Dance tient son origine du English Country Danse (danse de campagne anglaise), qui s’est vraiment imposé à la fin du XVIIe siècle. Cette danse est elle même inspirée des danses de la cour de France, appelées contredanse. Avec le temps, la English Country Danse s’est répandue en Amérique et s’est mélangée à d’autres folks (quadrille, polka…). Après un déclin de popularité au XIXe siècle, la Contra Dance renaît depuis quelques décennies grâce notamment à ces soirées dansantes.

Vous l’aurez compris, la Contra Dance est avant tout un moment de convivialité, et je peux vous dire que l’on y retournera.

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le 23 mars 2012 dans US culture

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

4 réponses à “Contra Dance

  1. Thérèse

    24 mars 2012 at 06:43

    cela semble effectivement très sympathique et convivial et je suppose que le prochain article portera sur le pourquoi du choix de certains hommes lors de danse de porter la jupe .

     
    • Lorène

      24 mars 2012 at 07:44

      Ha, tu as remarqué… Mon premier partenaire avait effectivement une jupe, mais je n’ai pas osé lui demander pourquoi. Je vais enquêter…

       
  2. Un incognito qui est pas de Montpellier (en France pas en Amériqueu)

    26 mars 2012 at 14:26

    On vous voit mêmeu pas sur la photo ou sur le film…

    Dommageu, Guigui en jupette. Jean Frémy d’avance.

    Brrrr…

     
  3. martine delaporte

    27 mars 2012 at 14:03

    c’est Un fest-noz ?
    bisous

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :