RSS

Super Tuesday

06 Mar

Contrairement au Black Friday ou au Cyber Monday (cf. article éponyme), le Super Tuesday n’est pas un jour de soldes. Bien plus sérieux, il s’agit d’une date clé dans le déroulement des primaires à la candidature présidentielle. Explications.

Aux États-Unis, deux grands partis politiques se partagent le pouvoir : les démocrates et les républicains. La désignation des deux principaux candidats à l’élection présidentielle se fait en deux temps. D’abord, les électeurs doivent pré-sélectionner les candidats en désignant des délégués. État par État, parti par parti, des votes sont organisés, c’est ce qu’on appelle des primaries ou caucus. Une fois ce travail de pré-sélection effectué de janvier à juin de l’année électorale, les partis organisent de grandes conventions nationales où se retrouvent les délégués pour investir leur candidat officiel. Dans cette course à l’investiture, le Super Tuesday est un moment décisif.

Notez que cette année, les démocrates n’organisent pas de primaires puisque le président sortant (qui n’a réalisé qu’un seul mandat) est automatiquement nommé candidat du parti. Par ailleurs, le candidat désigné par la convention républicaine du 27 août 2012 sera celui ayant acquis 1 144 délégués.

L’expression Super Tuesday date des primaires de 1988. Le mardi 8 mars de cette année-là, les États du Sud (Alabama, Floride, Géorgie, Kentucky, Louisiane, Mississippi, Oklahoma, Tennessee, Texas) ont décidé d’organiser leurs primaires démocrates le même jour pour donner plus de poids à leur choix et une plus grande cohérence au vote. En organisant un vote unique, ces États ont obligé les candidats à faire une campagne semi-nationale. Depuis, la tradition du Super Tuesday s’est perpétrée et les républicains ont eux-aussi regroupé leurs primaires un mardi (généralement organisé début mars).

Aujourd’hui, pas moins de dix États voteront simultanément pour désigner celui qu’ils veulent voir prendre la place de Barack Obama. Appelés aux urnes : l’Alaska, la Géorgie, l’Idaho, le Massachusetts, le Dakota du Nord, l’Ohio, l’Oklahoma, le Tennessee, le Vermont et la Virginie, soit 438 délégués. Ce scrutin fait office de test national et préfigure le plus souvent du vainqueur final.

Pour le moment, les quatre candidats toujours en lice sont : Mitt Romney (républicain modéré, mormon), Rick Santorum (extrêmement conservateur, catholique), Newt Gingrich et Ron Paul. Romney et Santorum sont en tête. Quant à leurs deux poursuivants, seul l’état de leurs finances dira s’ils peuvent continuer la compétition sans se ruiner.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 6 mars 2012 dans Actu / News, US culture

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Une réponse à “Super Tuesday

  1. Thérèse

    10 mars 2012 at 10:05

    merci pour ces explications, c’est beaucoup plus clair à présent !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :