RSS

Road Trip : éoliennes, soja et maïs

12 Déc

En août dernier, nous avons profité d’un weekend chômé de Guillaume pour sortir un peu du Kentucky. Et pour rendre la chose plus amusante, nous avons embarqué les beaux-parents dans la voiture, sans leur indiquer notre destination (à eux de s’aider des panneaux).

Départ donc vendredi fin d’après-midi pour prendre la I-75 North. La première réaction ne se fait pas attendre : « On va a Cincinnati ? » Réponse du conducteur : « Je ne sais pas. » Après deux heures de route, et surtout après avoir contourné Cincinnati (Ohio), nous empruntons la I-74 West. Nos passagers ont a peine le temps de se demander ce qu’il y a dans l’ouest, que nous changeons à nouveau d’État : l’Indiana. « On va a Indianapolis ? » Réponse du co-pilote : « Je ne sais pas. »

Cliquez sur l'image pour voir l'album. © Lorène Barateau-Robin

En revanche, il est vrai qu’une fois que l’on arrive en ville (tout le monde change de trottoir…) ça devient difficile de mentir. Nous sommes bien a Indianapolis, la capitale mondiale des courses automobiles (ce n’est pas moi qui le dit). Chaque année, de nombreux événements ont lieu au Motor Speedway, dont la fameuse course d’indy cars : les 500 miles d’Indianapolis (depuis 1911). Le bâtiment est fermé mais nous pouvons faire le tout et apercevoir l’anneau…

Nous arrivons enfin a l’hôtel. Il ne nous reste plus qu’a trouver un endroit sympa pour manger. Heureusement, nous sommes juste à côté d’un Cracker Barrel. Vous ne connaissez pas ? Moi non plus avant d’avoir vu une pub a la télé quelques jours avant notre voyage. Il s’agit d’une chaine de restaurant de cuisine traditionnelle américaine, dont la particularité est de servir aussi de magasin (souvenirs, cosmétiques, vêtements, mobilier…). Je vous le recommande.

Le lendemain matin, nous nous levons tôt car une longue journée nous attend. Non pas pour ce qu’il y a à voir dans le coin, mais parce que nous avons prévu de continuer notre chemin, a la grande surprise de nos accompagnateurs. Nous prenons alors la I-65 North. « On va a Chicago ? » D’accord ils ont trouvé facilement, mais on nie les faits jusqu’au bout, même quand on est sur la I-94 et que l’on aperçoit les building tu centre-ville.

Trois heures et des poussières, c’est le temps qu’il nous aura fallu pour rejoindre ce 4e État (l’Illinois) et le parking ou la voiture se reposera.

To be continued…

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 12 décembre 2011 dans Tourisme

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Une réponse à “Road Trip : éoliennes, soja et maïs

  1. Lili

    12 décembre 2011 at 09:06

    La suite ! la suite !
    Il y a un tournoi de tennis à Indianapolis 🙂

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :