RSS

Le Mississippi avorte son projet

10 Nov

« Le concept de personne doit-il être redéfini afin de désigner comme être humain tout embryon dès la fécondation ou dès son clonage? » Il ne s’agit pas d’un prochain sujet de philo, mais d’une question posée aux habitants du Mississippi, lors d’un référendum organisé mardi.

Cette interrogation,  appellée « amendement 26 », avait été soumise au vote à l’initiative de l’organisation conservatrice Personhood, qui milite contre l’avortement (pro-life).

Le « non » l’a emporte avec 58% des suffrages, maintenant ainsi le droit a l’avortement, mais également la pilule du lendemain, le recours à certains traitements contre l’infertilité, les fécondations in vitro et la recherche sur les cellules souches embryonnaires. L’organisation Naral, qui défend le droit des femmes à choisir si elles veulent avorter (pro-choice), se réjouit du résultat.

Un référendum similaire qui avait été organisé dans le Colorado avait également abouti au rejet des amendements proposés.

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 10 novembre 2011 dans Actu / News, US culture

 

Étiquettes : , , , , ,

2 réponses à “Le Mississippi avorte son projet

  1. Estelle

    11 novembre 2011 at 02:58

    J’avoue que j’ai eu froid dans le dos lorsque j’ai entendu parler de cet amendement, déposé en plus dans un Etat du Sud pas franchement connu pour son progressisme. C’est formidable qu’il ait été rejeté!
    Attention quand même, en France le droit à l’avortement n’est pas aussi directement attaqué mais il est tout de même de plus en plus difficile à mettre en pratique.
    A cause du manque d’incitations vers les carrières de gynéco-obstétriciens: les praticiens actuels sont saturés de RV mais il n’y a pas assez d’étudiants en formation pour les remplacer! (faut arrêter avec cette connerie de numerus clausus aussi!)
    A cause des restrictions budgétaires: le plan Bachelot (Hôpital Patient Bidule Société Chaipukoi) a conduit à la fermeture d’un grand nombre de centres d’orthogénie (c’est comme ça qu’on appelle les services pratiquant les IVG, ça fait très « on planque parce qu’on assume pas », non?) surtout en Ile de France. Certaines femmes se retrouvent hors-délai pour l’IVG uniquement à cause de cela (et sont obligées d’aller à l’étranger, quand elles le peuvent).
    Et puis, d’une manière plus générale, un manque d’information et de suivi, et c’est pas un gouvernement aussi à droite comptant des partisans avérés de l’enseignement catho qui va promouvoir l’éducation sexuelle au collège ou la pilule gratuite et confidentielle pour les mineures.
    Je suis pas particulièrement féministe (au sens militant) mais je trouve qu’on se gargarise pas mal avec notre ouverture d’esprit à la française, et qu’on en fait de moins en moins pour sauvegarder des libertés chèrement acquises….

     
    • Lorène

      11 novembre 2011 at 08:08

      Tout a fait d’accord ! Merci pour ces precisions.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :