RSS

Il faudrait savoir…

05 Oct

La semaine dernière, je vous annonçais que Cryos International n’acceptait plus le sperme des roux (cf. Journée de la discrimination). Aujourd’hui, le succès du film québécois Starbuck lance une nouvelle polémique.

Ce film raconte l’histoire d’un donneur de sperme qui part à la rencontre de ses 533 enfants. Fiction ? Pas tout à fait… Vedettes anonymes des catalogues de donneurs de sperme, certains Américains ou Canadiens peuvent se retrouver pères de fratries de plusieurs dizaines d’enfants, un phénomène qui commence à inquiéter les spécialistes. Car, contrairement à la France ou au Royaume-Uni, aucune loi ne limite officiellement, au Canada et aux USA, le nombre d’enfants qui peuvent naître d’un seul et même donneur.

Le site américain Donor Sibling Registry met en relation les enfants de donneurs (anonymes, mais identifiés par un numéro communiqué aux familles), et les témoignages se multiplient. « Nous avons un groupe qui réunit près de 150 enfants d’un même donneur, et ce nombre ne cesse de grandir, » raconte Wendy Kramer, créatrice du site en 2000 et mère d’un enfant né d’un don. Une autre fratrie rassemble environ 75 enfants, dont des Canadiens.

Ce qui inquiète les spécialistes, c’est que cette situation augmente le risque de transmission de maladies génétiques et d’incestes involontaires entre demi-frères et sœurs.

Pour Juliet Guichon, professeure de bioéthique à l’université canadienne de Calgary, cela arriverait plus fréquemment qu’on ne le pense : « On pourrait croire que, statistiquement, c’est improbable. Mais les gens qui ont recours au don de sperme sont souvent issus des mêmes milieux économiques et sociaux. Ils se connaissent, se conseillent des docteurs, habitent dans les mêmes quartiers. » Á terme, elle estime que la solution réside dans l’abandon pur et simple de l’anonymat, ce qui permettrait une plus grande transparence et un meilleur contrôle du don de sperme.

Sources : AFP et TV5 Monde.

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 5 octobre 2011 dans Actu / News, Cinéma

 

Étiquettes : , , , , , ,

2 réponses à “Il faudrait savoir…

  1. GuiguiQC

    5 octobre 2011 at 08:46

    pas pu m’empêcher de cliquer sur le lien de l’article en voyant la face de Patrick Huard 😀
    en passant le film est bon, mais j’imagine que pas grand monde peut le voir en ce moment!

     
  2. Thérèse

    12 octobre 2011 at 01:01

    je n’avais jamais songé à cet aspect du don et à ses conséquences. Il est vrai que cela peut soulever des problèmes, je pense également à un autre, si tous les enfants demandent une pension alimentaire le donneur se retrouvera alors sans le sou.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :